Rechercher dans ce blog

samedi 15 septembre 2018

toujours au potager....

Je continue à vous parler de potager puisque c'est à l'automne que ça se prépare en vue des semis et plantations du printemps prochain.

Quelques lectures d'articles sur le net m'ont fait prendre conscience qu'il fallait aussi tenir compte des "mariages" entre les plantes, aussi bien que dans le jardin d'ornement. Pour en savoir plus et parce que j'aime bien avoir du papier pour une meilleure lecture, j'ai commandé cet ouvrage :


Un petit livre pas cher, précis, concis qui donne les bons amis ou les ennemis de chaque légume. Parfois, ce sont des plantes aromatiques ou des fleurs qui sont bénéfiques aux légumes. Les plantes se protègent les unes les autres ou profitent les unes des autres. Le fraisier par exemple profite mieux à côté de la bourrache, le poireau préfère la fraise, le fenouil et l'aneth se détestent mais repoussent la mouche de la carotte. 
Vous saurez tout sur les mariages heureux ou les ennemis mortels, les bienfaits des plantes aromatiques, comment lutter contre les bestioles et les maladies, enrichir votre potager etc

On y parle pas de permaculture ou de culture en lasagne, simplement des bonnes associations de plantes, mais c'est évidemment à coupler avec une culture en lasagne ou permaculture pour obtenir des résultats encore meilleurs !

A dévorer, sans modération ! Sur ce je vais planter de l'ail au pied de mes rosiers !

vendredi 14 septembre 2018

culture en lasagne au potager

Pour celles et ceux qui se poserait la question de ce qu'est la culture en lasagne ou comment on la pratique, voici une courte vidéo utile et claire.
C'est la technique que j'ai utilisée dans mon carré potager et c'est ici https://youtu.be/NrPMTncLEwA


Pour info, ma 2ème série de radis semés lundi (en jour racine), germent déjà !



lundi 10 septembre 2018

expérience au jardin

Cet été encore, il m'a bien fallu me rendre à l'évidence : dans la région, il pleut peu, les étés seront de plus en plus chauds et secs et il va falloir s'adapter.
Le jardin est une fois de plus un désert, le potager....je n'en parle même pas...

Devant cette constatation, plutôt que de pleurnicher sur ma terre aride, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de tenter une expérience....

CULTURE HORS SOL POUR LE POTAGER !

J'ai troqué la broderie pour la scie et la perceuse et avec des planches qui traînaient dans le garage, j'ai fait un premier méga carré potager : 1.10 m x 2.00 m. J'aurai tout aussi bien pu faire une butte de permaculture si je n'avais pas eu de planches, mais autant utiliser ce qu'on a, je suis dans une vague de "rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme".

Voilà donc ce premier carré


Ok ok, vous allez me dire que les planches sont traitées....j'aurais pu faire mieux c'est vrai....

Dans mon carré, j'ai tapissé le sol de cartons mis à plat (sans encre, ni scotch), puis j'ai mis des bûches (dans le sens de la longueur)...encore une fois parce que j'en avais (mais si on en a pas, on en met pas), des branchages, puis j'ai mis une couche de tonte. J'ai continué avec du brf déjà un peu vieux, puis un peu de compost (pas beaucoup parce que mon compost était assez sec, pas terrible). Ah oui, j'avais aussi quelques feuilles sèches sous la main (très peu). Et hop ! Tout ça a quand même rempli tout mon carré...enfin rectangle presque jusqu'en haut.

Je compte continuer en faisant une butte dès que j'aurais ce qu'il faut sous la main (feuilles, tonte etc pour refaire une couche verte et une couche brune) et ainsi faire à la fois une butte dans un carré (et pourquoi pas ?).

J'ai arrosé tout ça histoire de faire venir un peu de vie là dedans (vers de terre etc) mais je n'ai pas pu attendre quand j'ai vu que l'on pouvait encore semer des radis....Pourquoi ne pas essayer ? Même si c'est un peu tôt car je viens juste de démarrer ce carré de culture hors sol, j'ai tout de même tenter le semis de quelques graines de radis et tant qu'à faire un jour de lune descendante...

Et bien ?.....ça à marché !!!!!!!!!!!!!!!! J'ai semé le 4 septembre et regardez aujourd'hui !






Mes trois rangées lèvent ! Rangées que j'ai semées dans le sens de la largeur pour pouvoir faire plusieurs semis en décalé sur tout le mois de septembre.
Les variétés semées : 
- petits radis rond Gaudry
- radis long blanc
- radis long rouge (raphanus sativus niger)

On peut aussi semer de la chicorée, des épinards et d'autres choses encore !

Puisque c'est ça, nous sommes en jour racine, je vais semer 3 autres rangées !

J'oubliais : mon carré est orienté est, sud, ouest, derrière la maison. J'ai toute la longueur du terrain pour m'éclater et je pense que c'est ce que je vais faire ! L'an prochain, tout mon potager sera hors sol !

Pourquoi ce choix ?
- d'abord pour un gain d'énergie, nul besoin de retourner sans arrêt toute la terre
- pour éviter de piétiner et tasser là où l'on plante
- pour éviter l'arrosage déraisonné (rien ne vaut un bon paillage)
- parce que ma terre est de toute façon dénutrie par des années de culture unique de vigne, pauvre, sèche et gorgée de pesticides/herbicides par les viticulteurs

Si vous n'êtes pas encore convaincus par les bienfaits de la culture hors sol et permaculture, je posterai prochainement un article sur un jardin dans le Rhône qui fonctionne ainsi et qui est un petit paradis. Jardin que j'ai visité samedi et qui a achevé de me convaincre !


samedi 26 mai 2018

boule ciment home made

Comme Estelle et d'autres, j'avais envie d'essayer de faire une boule en ciment pour mettre en déco dans mon jardin.

Matos :
- une boule en verre diamètre environ 11cm chinée 0.50 € chez Emmaus
- un sac de ciment de 5kg
- un saut pour faire son ciment
- une touillette (un bâton quoi)
- un pot de fleur en plastique pour maintenir la boule en verre pendant le coulage et le sèchage

Lundi, j'ai coulé la boule :
500 ml d'eau à mélanger avec 3 fois le volume en ciment (pas tout à fait 3 fois, il faut que le ciment reste tout de même assez liquide pour pouvoir le couler dans la boule, et pas trop non plus, genre pâte à gauffre quoi)
J'ai mis la boule en verre dans le pot en plastique pour la maintenir, coulé le ciment à l'aide d'un goulot de bouteille plastique coupé pour servir d’entonnoir.
Taper de temps en temps le pot pour éviter les bulles d'air et aider le ciment à bien se répartir.
Remplir jusqu'en haut.
Attendre au moins 3 à 4 jours, enfin moi je l'ai même oubliée jusqu'à aujourd'hui...

Puis...casser la coquille au marteau en ayant pris soin de mettre des lunettes de sécurité et d'envelopper la boule dans un sac plastique.

Admirer...


ici ?


ou peut-être là ? Quoiqu'il en soit, je la laisse encore sécher un peu à l'abri de la pluie avant de la placer définitivement au jardin.

Elle est parfaite et je suis super contente, à peine besoin de la poncer.

Je veux très vite en refaire une autre, plus grosse ou plus petite, mais il me faut d'abord retrouver une boule en verre !





lundi 21 mai 2018

je pense déjà aux amis pour le sol 2019 !

mes fleurs de centaurée purple heart (division envoyées par Bénédicte en direct de son jardin) et de tragopogon ayant bien fleuri, je commence à récolter les 1ère graines !


C'est drôle, cette année, certaines fleurs du pied sont légèrement rosées (faudra que je fasse une photo quand il y aura moins de soleil) et d'autre bien blanches avec le coeur mauve. Je les adore, elles sont splendides ! Le pied a bien grossi depuis l'année dernière.

Il y aussi les 1ère graines de tragopogon (de la famille des salsifis)

là aussi, petite surprise cette année (puisque c'est une vivace), il y a eu quelques fleurs jaunes !

tragopogon en graines ! des gros parachutes, comme le pissenlit (sauf que la tige et les feuilles ne ressemblent pas du tout)

et là où je suis contente, c'est que mon semis de nigelles roses de l'an passé se décide enfin à fleurir !

un joli rose pastel ! je les aurais attendues ! Je vais donc soigneusement récolter les graines qu'elles ne manqueront pas de faire et bien les mettre à part de mes nigelles blanches et bleues. Heureusement, je les avais semées dans un coin à part pour éviter qu'elles ne se mélangent !

et voilà les autres. La nigelle peut être envahissante, mais les fleurs sont si jolies ! Tant pis, je les laisse se ressemer où elles veulent et puis cette année bizarrement, elles se sont moins ressemées...ou alors c'est moi qui ai enlevé les tiges sèches trop tôt dans l'idée de limiter un peu quand même leur propagation. Cette année, je les laisserai faire.






dimanche 20 mai 2018

les fuchsias de la dombes

Hier nous avons fait un saut à 30 min de chez nous, dans la serre des fuchsias de la dombes, chez Elisabeth Barrier, amoureuse passionnée de fuchsias depuis de longues années, si bien qu'elle en a fait son métier ! Elle m'a dit avoir pris sa retraite cette année en mars, mais elle continuera à produire et vendre les fuchsias (elle a  arrêté les plançons de fleurs et réduit sa surface de culture), pas moins de 300 variétés.

Un vrai régal des yeux, même si la floraison des fuchsias commence à peine ! Tout est bien étiqueté dans sa serre et au dessus des tables sont affichées les photos des fuchsias classés par ordre alphabétique. 2 tables pour les rustiques, et le reste pour les non rustiques.

Elisabeth n'est pas avare de conseils et aime partager sa passion avec les clients.

Je suis repartie avec 5 fuchsias rustiques et 3 non rustiques. J'ai toute une partie de mon jardin à l'ombre, alors les fuchsias devraient s'y plaire ! Pour les rustiques, pas de problèmes, ceux que Elisabeth appelle rustiques résistent à -18°C chez elle (donc chez moi aussi !) ils ont été testés en pleine terre dans son jardin.
Pour les non rustiques, je vais m'attacher à réussir leur hivernage. Avec tous les conseils qu'elle m'a prodigué et les deux fiches de culture qu'elle m'a données, ce sera de la mauvaise volonté si j'échoue !


les fuchsias choisis, en rustique :
- Janna Roddenhof
- Rose de Castille improved
- preston guild
- magellanica alba molinae
- garden news

non rustique et uniquement des érigés :
- Celia Smedley, fleur simple
- cotton candy, fleur double
- blautopf, fleur double

Blautopf est encore tout petit (la tige se cache derrière l'étiquette, c'est dire !), mais il a déjà 3 grosses fleurs !

magellanica alba molinae est déjà en fleur aussi

ainsi que Janna Roddenhof

quand à Celia Smedley, 3 gros boutons

Toutes les boutures vendues par Elisabeth, bien que petites encore, sont bien enracinées. Je vais les acclimater à l'extérieur (soleil levant) pendant 8 à 10 jours dans leur pot d'origine, jusqu'à ce que la pousse terminale reprenne sa croissance, alors seulement je pourrais les mettre dans un pot de 13 à 15 cm, pas plus grand surtout, cela freinerait trop la croissance de la pousse. Ce sont les conseils d'Elisabeth, alors j'écoute !

En plus, nous avons eu l'honneur de visiter son jardin, qu'elle a totalement créé il y a 18 ans en partant d'un pré à vaches, donc sans aucune ombre !


Désolée, la photo n'est pas très bonne. Elle a créé un bassin duquel on peut faire le tour et c'est autour qu'elle a créé de l'ombre pour y mettre ses fuchsias de la fin du printemps jusqu'aux gelées. Quand je parle des fuchsias qu'elle sort, je parle bien sûr de ses pieds mère dans elle tire les boutures ! Certains de ses pieds sont très anciens.


A droite du bassin, à l'abri ombragé d'une pergola, elle suspend ses fuchsia retombants et au sol se trouvent les pots de fuchsia érigés, tous des non rustiques qu'elle sort aux beaux jours. Quand aux rustiques, ils sont plantés en pleine terre un peu plus loin.

Hum....pas sûr que je ne retourne pas au mois de juin, histoire de voir la pleine floraison et qui sait...craquer encore ?






vendredi 18 mai 2018

le festival des roses...

...est ouvert !


Jacques Cartier qui a quand même un peu de mal à démarrer

mme la baronne....alfred de rothschild un peu plus beau que l'an passé

mme alfred de rougemont dont j'aime le juponné et la rondeur

rose blush

l'inconnu du coin de la terrasse avec des roses grosses comme des choux, mais pas très parfumées, les roses sont arrivées si vite que je les découvre déjà presque sur la fin !

autre inconnu côté sud

souvenir de la malmaison

rosier anglais the prince (désolée pour la voiture dans l'angle...on ne sait pas où la mettre !)

le même, dommage que vous n'ayez pas le parfum !!!!!!!!

et j'attends encore les derniers plantés qui semble vouloir m'honorer de quelques fleurs (cardinal de richelieu entre autres)

Quelques pivoines se sont invitées, certaines pour la toute première fois depuis qu'elles sont au jardin (longtemps pourtant). Oh pas une floraison de folie, parfois juste une fleur offerte avec grande parcimonie

pivoine do tell

et lady alexandra duff dont le bouton a été très gros et qui pour la première fois m'offre cette fleur magnifique !

Une 3ème pivoine avait bien voulu fleurir, festiva maxima, mais je n'ai pas pu prendre de photos, les rares fleurs n'étaient pas magnifiques. Le problème des pivoines est que les fleurs sont souvent rongées par les insectes, ou alors la pluie les abime.

Les oeillets commencent à fleurir

celui ci à des fleurs à la fois blanches et plus rosées, j'adore l'odeur des oeillets !

en ce moment au jardin, c'est parfumé à souhait entre la floraison des iris, des roses, des pois de senteur et des oeillets, c'est un délice !

pois de senteur annuels, semis spontané (je vous conseille de jeter vos graines à l'automne, ça marche bien mieux que le semis en godet !)