Rechercher dans ce blog

jeudi 20 juillet 2017

dernier volet pour le tour dans le jardin

 une belle scabieuse issue d'un semis de l'année passée, la touffe est énorme

hibiscus trionum d'un semis du SOL 2017.Une petite plante annuelle qui fleurit sans relâche depuis juin.

 cardiospermum issue du sol 2017, j'ai été septique en voyant la petitesse de la plante et les fleurs microscopique blanches, mais les lanternes sont superbes ! Elle manque sans doute un peu d'eau car c'est normalement une plante grimpante, mais elle est bien aimable de me donner autant de lanternes !

et cette saleté que je trouve dans tout mon jardin, impossible à arracher, on ne fait que casser les tiges et ça revient sans arrêt, forcément, tant que les racines restent dans le sol !

Bilan après 3 années au jardin :
1) j'arrête d'acheter les plantes qui me plaisent pour acheter ce qui me plait MAIS qui va sur mon sol calcaire et sec
2) je pratique la lasagne et je paille pour éviter un maximum d'arroser
3) j'arrête de dépenser des sous dans les foires aux plantes qui me vendent des plantes qui ne vont pas sur mon terrain
4) je me concentre sur des plantes "tout terrain" qui ne demandent pas d'arrosage, supportent la chaleur, le soleil, la sècheresse, les vents chauds, le manque d'eau
5) je fais mes semis d'annuelles début mai (et pas avant...rien ne sert de courir, les semis précoces finissent pas végéter alors que les semis tardif rattrapent haut la main les semis de mars), en godet dehors à l'ombre pour repiquer ensuite en pleine terre, et je fais mes semis de vivaces en été, en godet dehors à l'ombre pour replanter au printemps suivant en pleine terre

Mon top 10 pour mon terrain :
- la scabieuse : version annuelle, bi annuelle ou vivaces, il en existe de nombreuses variétés, largement de quoi se faire plaisir. C'est une plante charmante avant, pendant et après la floraison qui se sème facilement et ne craint rien.
le rosier : et oui, finalement, une plante qui s’accommode de beaucoup de situation. Bien sûr au printemps il y a les pucerons et les chenilles, mais au moins, la plante supporte le manque d'eau en plongeant ses racines loin dans la terre. Il suffit de bien les choisir !
- la lavande
- les sauges : une plante qui peut fleurir longtemps selon la variété et qui ne craint pas la sècheresse. Attention cependant aux hivers, à pailler. Des centaines de variétés à découvrir.
- les nigelles : une annuelle sympathique qui se resème à foison
- le perovskia : cousin de la lavande, résistant lui aussi
- les cosmos : encore une annuelle qui se débrouille toute seule et qui ne demande rien ! Impossible de ne pas l'avoir au jardin !
- les echinacées : de quoi se faire plaisir en forme et en couleur, encore une sans souci !
- les centaurées
- les oeillets anglais : qui finissent pas former de belles touffes. L'indispensable du printemps

Voilà ce qui pour l'instant, fonctionne sans problème au jardin et se contente du climat et de la nature du sol. Sans doute en découvrirais-je d'autres quand je recevrais ce livre commandé sur le net qui me permettra de choisir les bonnes plantes, les combiner entre elles pour qu'elles résistent mieux aux aléas climatiques




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire