Rechercher dans ce blog

mercredi 23 août 2017

réflexions....

Me voilà de retour de vacances où j'ai profité du beau climat de Normandie, franchement idéal pour les jardins ! Alternances de soleil et de pluie dans une même journée, des températures ni trop chaudes l'été, ni trop froides l'hiver (je sais de quoi je parle, j'y ai vécu 4 ans) et je me replonge la tête dans mon horrible jardin qui, il faut bien le dire, ne va pas mieux après 3 semaines d'abandon sans quasi une goutte de pluie !
Aux grands maux, les grands remèdes ! Je vous avais parlé d'un livre "vivaces sans arrosage" de Matic SEVER aux éditions Ulmer dans mon précédent article, livre qui a trouvé un oeil attentif chez moi et que je vous recommande chaudement si vous êtes dans le même cas de figure que moi : terre de vigne, été très chaud et sec.

Quand on voit ça en rentrant de la verte Normandie....(c'est à pleurer), on se dit que non, décidément, ce n'est pas possible ! C'est désséché, grillé, du foin et presque pas de fleurs à part quelques cosmos qui ont bien du mal à donner encore quelques fleurs et de rares bidens

 Hier je me me suis trainée par 32° (je suis folle) chez un pépiniériste (un test) pour acheter trois moches sauges à 2,20 € le godet et franchement, j'aurai honte de proposer des plantes à ce prix si je me prétendais pépiniériste ! Bref, je les ai achetées car ce sont des vivaces et des variétés que je ne trouverai pas en jardinerie, mais ça m'a dégoutée !

Aujourd'hui, avant de faire mes courses, j'ai fait un arrêt à tout hasard chez Gamm Vert, ben c'était presque mieux que le pépiniériste (au moins quand leurs plantes sont en fin de saison, ils les soldent, eux !). Mais je ne vous parle pas de soldes, mais de vivaces que j'ai choisi cette fois pour leur résistance à la sécheresse et en faisant fi des coloris, pour une fois ! (je m'explique après)

 dans les roses-bleus
 - aster novi-belgii "fellowship" H100cm F08/10
- aster nain "Starlight" H40cm F07/09
- salvia nemorosa "sky blue" H30cm F05/08 (tiges roses, fleurs bleues, elle a l'air belle) à protéger l'hiver quand même
- chrysanthemum "mélanie" H60cm F08/11

 un blanc
- aster nain "Kristina" H40cm F07/09

 et dans les jaunes-orangé et oui, c'est là que je m'étonne (vous vous souvenez que je n'aime pas trop le jaune, l'orange et le rouge au jardin)
- gaillarde "Chloé" H60cm F06/09
- rudbeckia fulgida speciosa H70cm F07/09
- helenie "Moerheim beauty" H100 cm F07/09
- gaillarde "Mesa Yellow" H45 F06/09

Des vivaces qui ne devraient pas poser problème dans mon jardin, qui fleurissent de l'été à l'automne, les hauteurs sont variées et si j'ai choisi aussi des tons chauds allant du jaune au rouge, c'est parce que je me suis aperçue que ce sont des couleurs qui sont nécessaires au jardin pour les périodes de fin d'été ou de début de printemps et curieusement, la nature fait bien les choses puisque souvent, les plantes de ces saisons ou l'on a besoin de lumière et de chaleur sont dans ces tons ! Je ne bouderai donc plus ces coloris, d'autant qu'ils ne viendront pas forcément se mélanger aux roses et bleus (que d'ailleurs je n'ai plus pour ces périodes)

Et quand bien même, j'ai vu à Coutances que l'on pouvait fort bien faire un massif harmonieux où les coloris sont tous présents, il suffit de faire évoluer les couleurs comme dans un arc en ciel. Dommage je n'ai pas pris la totalité en photo !

Après, le massif (tout en longueur) passe dans les tons rose-bleus, toujours avec une pointe de blanc.


Vous avez vu l’opulence ? et pas besoin d'arrosage là bas ! Soyons clair, jamais je n'aurais une opulence pareille dans le Beaujolais mais au moins si j'arrive à avoir des fleurs en été, ce sera un grand progrès, car pour le moment, mon jardin n'est "beau" (c'est un grand mot) qu'au printemps.

3 commentaires:

  1. d'un jardin à l'autre tout est différent, ne dit on pas que d'une terre à l'autre et tout change, la nature est bien faite, il faut simplement l'adapter au quotidien et changer sa façon de voir son jardin ;-)
    Je crois que dans de nombreux jardins la nature a souffert et cette météo qui ne sait plus trop où elle en est nous force nous aussi à nous adapter
    bon courage, en septembre il devrait pleuvoir un peu plus
    bises

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Delphine ! Tout d'abord bon retour ! :-)
    J'ai pensé à toi cet été, pendant mes vacances. J'étais tellement découragée avant de partir, que je n'ai même pas réussi à ouvrir le livre "vivaces sans arrosage" sur la plage. J'avais besoin d'une vraie coupure !
    Je suis donc seulement en train de le lire en ce moment.
    C'est marrant parce que mon article de demain parlera des mêmes constatations que j'ai faite moi aussi. Sauf que je suis moins avancée que toi pour accepter autant de jaune, orange ou rouge dans le jardin... Mais j'avoue accepter quelques touches nécessaires en cette saison si je veux quelques fleurs. L'expérience nous fait changer d'avis et c'est heureux :-)
    A bientôt, bises

    RépondreSupprimer
  3. J'ai acheté le livre dont tu parles et ai entouré quelques noms car ici, en Haute-Normandie, ce fut très sec et le jardin n'aurait jamais tenu sans de généreux arrosages qui ne sont pas très écolos. Les asters vont t'offrir un bel automne qui te consolera de cet été décevant.
    Bon weekend,
    Aude.

    RépondreSupprimer