semer oui mais comment ?

Avec ce beau soleil depuis une semaine, la jardinière que je suis ne tient plus ! Après avoir taillé mes rosiers, nettoyé mes vivaces pour laisser place au nouveau feuillage, rangé mon atelier qui abritait un bazar innommable, j'ai craqué, il me fallait semer quelque chose !
Oui, mais pas n'importe quoi et pas n'importe où !
J'ai trois types de "serres"

Ma serre froide


Qui est aussi l'atelier où je bricole. En ce moment, il y fait 15° la journée, plus frais la nuit. J'y mets les plantes  que j'ai d'abord fait germer au chaud puis que je bascule en serre froide pour les endurcir.


Des mini serres froides (récup de pots de faisselles) que je stocke dehors contre le mur nord. J'y ai semé aujourd'hui :
agastache, pavot d'orient, aconitum, globularia, consolida
Des graines qui ont besoin de froid pour sortir de dormance et de températures entre 10 et 14° pour germer. Sous les pots retournés, ce sont des primula de chez Barnhaven.


Ce que j'appelle pompeusement ma serre chaude : des caisses ikea transparentes avec couvercle que je stocke à l'intérieur de la maison.
J'y fais tous les semis qui ont besoin de chaleur et que je veux démarrer tôt. Actuellement, il y 4 pots de lantana. Des graines reçues du SOL qui germent entre 21 et 24° mais peuvent mettre entre 42 et 60 jours ! Si on les sème tôt, les plants pourront fleurir l'année du semis. 
Dans quelques semaines, j'y mettrai par exemple mes semis de légumes (aubergines, tomates, courgettes, potiron, concombre etc) ainsi que toutes les graines d'annuelles que je veux démarrer tôt.
Quand les graines ont germé, je les bascule en serre froide (atelier) pour libérer de la place et pour les endurcir. Puis en mai, après les gelées, c'est tout le monde dehors !

Cela fait deux ans que je procède ainsi et j'ai plutôt de bons résultats au niveau des semis. Je dirai que l'affaire se gâte après la plantation : des plantes dévorées, d'autres qui ne supportent pas mon climat sec, mon sol sec. Mais je ne m'avoue pas vaincue !

Histoire de taille de graines :

Il y a quand même une question que je me pose depuis que je fais des semis....tous les semis sont-ils à repiquer à l'unité.....Je veux dire, comment savoir si une plantule va faire une plante énorme à elle toute seule ou s'il faut en mettre plusieurs dans le pot pour avoir une touffe ? Ahhhhhh vous voyez, je suis sûre que vous ne savez pas toujours non plus ! Bon une grosse graine d'accord, je ne me pose pas la question quant aux fines, je ne m'amuse pas non plus à repiquer (genre pavot ou nicotiana), je sème léger et ça se débrouille. Alors quoi, j'aurais tendance à dire que pour les graines de taille moyenne, on peut en mettre plusieurs dans un godet histoire de faire masse : zinnia, calendula et cie. Sinon ça fait un peu chétif à l'unité, j'ai remarqué. Vous allez me dire que j'intellectualise trop....

Commentaires

  1. J'adore ton idée des caisses Ikea transparentes !
    J'ai reçu une foultitude de graines, mais je ne sais par où commencer et j'ai vraiment peur de louper mes semis en godet. Mais je vais essayer ! Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le plus simple est de commencer par les annuelles, là, tu ne peux pas vraiment louper les semis, mais si tu veux les commencer maintenant, fais-les à l'intérieur au chaud. Les vivaces peuvent attendre juin.

      Supprimer
  2. Intéressant ton article sur les semis... je viens de mettre au trempage les graines de pois de senteur, d'ipomée, de cobée et de cerinthe majors, puis en semis les nigelles et échinops ritro, transfert dans la verrière pour qu'elles puissent germer, il fait doux et la chaleur y monte vite (25° ces derniers jours), pas de gelées prévues pour le moment auquel cas je descendrais tout le monde dans la buanderie
    Les pavots et ancolies sont déjà en train de germées, semées la semaine précédente en petit nombre je les avaient mises au frigo dans la boite à vernalisation, je mets tout dans des godets et dès que les racines sont bien développées les plantes sont installées dans les massifs, une bonne technique surtout pour les pavots qui n'aiment pas être dérangés
    Le printemps est là avant l'heure, profitons en

    RépondreSupprimer
  3. Voici exactement les questions que je me posais ce soir après ma journée au jardin. Une envie subite de semer après avoir fini la taille des rosiers, coupé et broyé mes miscanthus, nettoyé ma serre... Je vais te suivre et semer mes pavots du seeds of love. Je sème toujours très peu de graines dans chaque pot pour éviter le repiquage et parfois j'éclairci. Belle soirée à toi Delphine.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés