des iris qui en veulent !

 Dans mon déménagement en février, j'ai emmené pêle mêle de nombreux iris de collection que j'avais au jardin. Ce n'était ni la bonne saison pour les déterrer, ni les bonnes conditions, car je savais que je ne pourrais pas les replanter tout de suite, puisque nous allions en transit dans une maison en location en attendant de signer l'acte de vente de notre maison définitive.

Ils ont donc d'abord été transportés dans des caisses en plastiques transparentes avec couvercle, sans terre, sans rien. J'avais juste retaillé les feuilles.

Sitôt arrivée dans la location, j'ai fait comme j'ai pu avec les moyens du bord. J'ai extirpé du garage des clayettes à pommes que j'avais trimballé, des cagettes en bois récupérées dans les magasins, et des caisses en plastiques pliantes. Au fond, j'ai mis un bout de plastique que j'ai percé pour éviter la stagnation d'eau, un peu de terreau, les iris en étalant autant que faire ce peut leurs racines, et j'ai recouvert les racines de terreau puis j'ai arrosé régulièrement pour garder les racines au frais et éviter que les rhizomes ne finissent rabougris et desséchés.

Certains ont été mieux lotis, j'ai pu les mettre dans des jardinières que j'avais, mais vu le nombre d'iris que j'ai emporté, c'était la crise du logement, il a fallu loger les derniers en HLM !

Evidemment, je ne comptais pas, à ce régime, avoir des fleurs cette année et me disais que ce serait déjà bien beau si j'arrivais à les conserver jusqu'à ce que je puisse les replanter !

C'était sans compter la force de la nature...hier, en me penchant sur eux, voilà t'y pas que je découvre un iris en cours de floraison, puis un 2ème...


Tout ça dans leur caisse en plastique ! Là, je dis bravo ! Les iris de Cayeux, c'est du solide !
Tous ne fleuriront pas, mais si j'ai deux fleurs, je suis déjà contente parce que franchement, faut en vouloir pour fleurir dans de telles conditions.

Dans une semaine, nous prendrons possession de notre nouvelle maison et d'un terrain de 1 hectare ! Je pourrais replanter mes iris. Pour ceux qui seront en fleur, j'attendrais un peu la fin de la floraison pour ne pas les déranger encore plus.

Côté étiquetage, c'est la pagaille, je n'ai rien pu identifier, dans l'urgence du déménagement. Il me faudra donc les identifier patiemment au fur et à mesure qu'ils voudront bien fleurir, cette année ou l'année prochaine !

J'ai hâte de voir qui sont les petits courageux qui sont en train de fleurir ...suite au prochain post !


Commentaires

  1. Plus qu'une semaine a attendre pour ta nouvelle maison, c'est super! Tu dois trépigner ;-)
    Et un hectare de terrain de jeux, tes iris et toi, vous allez pouvoir vous régaler!
    Bon re-déménagement Delphine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui alors, je trépigne ! Nous sommes encore allés voir la maison aujourd'hui, on n'a qu'une envie, y être !

      Supprimer
  2. Oh là là, trop hâte de découvrir tout ça !! :-D
    Remarque toute la petite famille doit avoir hâte de s'installer ;-)
    Bon second déménagement Delphine et à bientôt pour tes nouvelles aventures :-)
    PS : moi j'avais eu des rosiers qui fleurissaient alors qu'ils étaient dans des pots riquiqui ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sais pas pourquoi j'apparait en test... C'est Estelle ;-)

      Supprimer
    2. patience, les photos vont venir, dès la semaine prochaine !

      Supprimer
  3. Bonsoir!

    Je m'appelle Magnus, et je lis aussi le blog : Meconopsis
    Lisez le dernier article de Tresco Abbey Garden, c'était génial.
    Existe-t-il une loterie loterie? Vu quelque chose à ce sujet dans les commentaires.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés